La ville de Tamatave

Station de traitement de boues de latrines pour un quartier de Tamatave, à Madagascar

Mise en service en 2016

Sous le seuil de pauvreté

Tamatave n’est pas une bourgade du Loir-et-Cher mais une métropole de 300 000 habitants dont 80 % en-dessous du seuil de pauvreté… au croisement bariolé de diverses ethnies malgaches, d’importantes communautés chinoises et indo-pakistanaises et d’une minorité européenne. Si nous nous y arrêtons sur notre circuit des communes rurales de France, c’est pour le plaisir de prendre un peu le large mais aussi pour situer nos histoires dans une perspective planétaire. Et parce que son projet de traitement de Boues de vidanges est soutenu par l’agence de l’eau Adour-Garonne et deux établissements publics français bien connus du lecteur : la Communauté de communes terrasse et vallées de l’Aveyron et le Syndicat intercommunal d’assainissement du Luy-en-Béarn. …

1 % DU BUDGET COMMUNAL DE L’EAU
La loi Oudin-Santini du 9 février 2005 autorise les collectivités territoriales françaises à consacrer à l’aide au développement 1 % de leurs budgets d’eau potable et d’assainissement. Depuis la loi sur l’eau de 2006, les agences de l’eau y affectent également jusqu’à 1 % de leurs recettes … pour des projets portés par des acteurs de leur bassin : collectivités territoriales, distributeurs d’eau, ONG…

La latrine et ses produits

L’assainissement, au sens de la dépollution des eaux usées, est une activité complexe, au chiffre d’affaire considérable (17 milliards d’euros et plus de 112 000 emplois en France en 2010 pour les entreprises de l’eau et de l’assainissement, 25 milliards en 2013), que l’Etat, peut-être de ce fait, entend contrôler à tous ses niveaux : au niveau technique à travers ses propres centres de recherche (les laboratoires des facultés, l’IRSTEA au ministère de l’Agriculture, l’ANVAR au ministère de l’industrie…) ; au niveau économique par le Code des marchés publics-CMP* et le jugement des contentieux ; au niveau de l’environnement via les arrêtés d’autorisation de rejet et le contrôle de leur application, au niveau budgétaire par le biais des programmes de financement des agences de l’eau. Le contrôle est indispensable pour limiter les excès d’un secteur gagné à une éthique de profit maximum…

800 m3 de béton, 50 tonnes d’armatures

Transposer à des boues de vidange tropicales un procédé de traitement de boues d’épuration tempérées vous expose à quelques surprises…

La loi Oudin-Santini, dix ans d’application
Lire l’article EIN en pdf

Coopération internationale : les collectivités manquent à l’appel
Lire l’article Adour-Garonne en pdf

Dernières nouvelles du projet de construction d’une station par filtre planté

L’unité de traitement des boues de latrines construite avec la participation de l’agence de l’eau Adour-Garonne est en service depuis fin 2016. Alimentation partielle en relation avec la croissance progressive des végétaux (Echinochloa pyramidalis dans ce cas) : deux casiers alimentés pour l’instant, les autres  servent provisoirement de pépinière.

L’agence participera à une dernière phase de mise au point technique, d’encadrement de l’exploitation et de diffusion des enseignements… sous réserve de participation également d’une collectivité territoriale (commune, communauté de communes, syndicat…)

Acheter les "histoires d'eau"

Commande en ligne chez l'éditeur