Le bastion de Neffiès en pays piscenois

Station d’épuration FPR de 1200/1600 Eh (1200 Eh au départ, extensible à 1600 Eh) de la commune de Neffiès dans l’Hérault

Mise en service en 2006

Qui n’avance pas, recule

Rassemblé naguère autour de sa petite église, le bourg de Neffies s’étale désormais sur la pente et dans la plaine, dévorant les terrains que le Plan d’occupation des sols-POS concède progressivement au parpaing et aux maisons standardisées sous l’action de lotisseurs spécialisés dans l’achat à bas prix de terres agricoles, leur reclassement en terrain constructible, leur viabilisation extrêmement sommaire et leur revente au prix fort. […]

L’ECONOMIE DE L’EPURATION EXTENSIVE
Le procédé FPR divise par deux (en général) les coûts de la station d’épuration. Explication de texte sur les chiffres de Neffiès, en deux points : étalement des travaux dans le temps et dimensionnement sur la population permanente. …

Conclusion : le carnet de chèque de l’usager (au travers des factures d’assainissement) et du contribuable (via les subventions) sont sollicités à hauteur non d’une station intensive de 2000 Eh x 600 €/Eh = 1,2 M€ mais d’une station extensive de 1200 Eh x 500 €/Eh = 0,6 M€. Deux fois moins. …

Le principe de la tranche

On connaissait la tranche de jambon ou de formage. Voici la tranche de station. Car une station d’épuration extensive peut être réalisée, comme une école ou un lotissement, en tranches successives répondant à l’étalement dans le temps de l’accroissement démographique et des ressources financières de la commune. Rien de neuf sous le soleil. Sauf l’arrivée du filtre planté de roseaux, de sa facilité d’extension et de son adage : rien ne sert de construire aujourd’hui ce qu’il faudra peut-être construire demain. …

Acheter les "histoires d'eau"

Commande en ligne chez l'éditeur